Mon Stage à UbiMap #3

Bonjour internautes !

Aujourd’hui nous parlerons de l’automatisation du transfert des données générées par l’outil que je développe vers l’outil marketing du client (CRM).

Pour être plus précis, on parlera en réalité automation. C’est le terme le plus adapté du fait qu’il est propre au domaine de l’informatique (même si le monde de l’industrie semble se l’accaparer). Bref, l’automation consiste à utiliser les services d’un logiciel dans une application informatique. Si on devait hiérarchiser l’automatisation et l’automation, l’automation serait une forme, une procédure d’automatisation. Car oui, l’automation à aussi pour but de faire fonctionner un système donné en autonomie selon une certaine séquence.

Par exemple, imaginons qu’une entreprise lambda souhaite atteindre une plus grande clientèle en utilisant Twitter. Eh bien l’entreprise pourra recourir à l’automation en cherchant, avec des outils spécifiques à Twitter, des personnes ayant twitté avec certains mots-clés. Ensuite, l’entreprises pourra récupérer les données du profil et le mettre sur un CRM, tout en envoyant un message privé sur Twitter à l’utilisateur étudié (toujours de façon automatique).

Tout cela fait de l’automation un procédé très puissant en informatique.

Application

Mihai et Victor, qui avaient au préalable regardé ce qui ce faisait dans ce domaine, m’ont conseillé d’utiliser Zapier. Cet outil est un service basé sur le web (il possède aussi une version gratuite), permettant aux utilisateurs de générer de petites chaînes d’automation de façon très simple. Très sincèrement, je conseille d’utiliser Zapier pour tout projet d’automatisation pas trop complexe, même pour des personnes non initiées à l’informatique. L’outil est simple, clair et précis. Malheureusement, il devient vite limité si la quantité d’actions nécessaires est importante car la quantité d’actions effectuables par mois est limitée. Et à mes yeux, les versions payantes permettant d’augmenter ce fatidique palier ne sont clairement pas suffisantes et bien chères pour ce qu’elles proposent.

Par conséquent, une fois l’automation mis en place avec le nouvel outil que je développe, nous avons cherché une alternative à Zapier, afin d’être indépendant de leurs services payants. Ainsi, je me suis lancé sur une nouvelle automation de l’outil à travers un service open-source : Huginn.

Et cela sera le sujet du prochain article de la série !

Allez, bonne route à vous internautes !

Articles : Précédent | Suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *