Mon Stage à UbiMap #4

Bonjour internautes !

La dernière fois je vous ai laissés en vous disant que je travaillais désormais avec un nouvel outil d’automation appelé Huginn.

Pour la culture G, « Huginn » est un des deux corbeaux d’Odin, le dieu viking. Le rôle de Hugin et Mugin est d’aller dans le monde des mortels afin d’y écouter et regarder tout ce qu’il s’y passe. Une fois fait, ils retournent faire leur rapport à Odin en lui murmurant dans l’oreille.

Bref, tout ça pour dire que je trouve le nom de l’outil très bien trouvé !

Alors, contrairement à Zapier, Huginn est un outil gratuit et open-source (projet et documentation disponible github). Cela apporte un certain avantage, puisqu’au delà de ne pas le payer, cet outil peut être modifié à notre guise. Qui plus est, Huginn propose à l’utilisateur de paramétrer chaque agent (équivalent aux modules de Zapier) qui compose les petites chaînes d’automation. Ainsi, l’outil est peut-être moins accessible et plus long à paramétrer, mais jusqu’à présent je n’ai pas rencontrer de limite insurmontable dans la conception de mes chaînes d’automation. Donc désormais, voici ce que l’outil permet de faire :

  • collecter des données relatives à des profils de prospects à travers une large documentation numérique.
  • envoyer une requête serveur aux services de Huginn, avec des paramètres adaptés (identifiants), afin de se connecter au CRM du client.
  • envoyer des requêtes serveurs aux services de Huginn, avec des paramètres adaptés (données relatives aux profils trouvés), afin de modifier le contenu du CRM du client.
  • prévoir un panel de retours consoles personnalisés afin d’informer l’utilisateur sur le traitement des demandes de celui-ci (utilisation de la librairy log4j).

Et enfin, côté développement, afin d’avoir un code bien propre, tests unitaires (utilisation de la librairy JUnit) et commentaires ont été mis en place.

Maintenant que vous en savez plus sur le travail que j’ai effectué à UbiMap, je vais vous faire un petit résumé de ce que ce stage m’a apporté. Ah bah non ! Ça sera dans le prochain article !

Allez, bonne route à vous internautes !

Articles : Précédent | Suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *